Epilation laser : comment ca fonctionne, pour qui, résultats ?

Mésolift : pour hydrater et raffermir la peau confort immédiat
5 mars 2019

Qu’est-ce que l’épilation laser (principe de fonctionnement) ?

Comme l’épilation électrique, l’épilation laser repose sur l’élimination du poil à sa racine, par destruction du follicule pileux. C’est la chaleur produite par le laser qui va épiler en détruisant ces follicules. Cette technique permet une thermocoagulation puissante et profonde. Cette coagulation de la racine du poil va permettre l’épilation définitive (ou très durable) de la zone traitée. Les poils détruits ne repoussent pas.

On peut classer les  lasers à épiler en deux catégories :

1°) Lasers à effet thermique :

Le laser d’épilation émet un éclair flash lumineux très puissant, concentré sur une petite surface de la peau. Le pigment foncé du poil (la mélanine) va absorber cette énergie lumineuse et la transformer en chaleur avec, pour conséquence, la brûlure du bulbe pileux et la non-repousse du poil. C’est pour cela que les lasers épilent mal les poils clairs.

C’est le même principe qui permet à la lumière pulsée (ou lampe flash) d’épiler aussi de façon durable. La peau environnante, plus claire, capte moins la chaleur et reste donc indemne. Ceci d’autant plus qu’on aura utilisé un système de refroidissement de la surface de la peau.

2°) Lasers à effet photomécanique :

Dans cas, le laser émet un rayon lumineux d’une certaine longueur d’onde qui va entrer en résonance avec le pigment du poil. Cette forte vibration va détériorer le bulbe pileux et empêcher la repousse du poil.

Les séances d’épilation au laser

Le programme est fonction de votre repousse des poils et dépendant de la zone traitée tout comme de la pilosité de départ.

Le schéma habituel est :

  • 5 à 6 semaines entre la première et la deuxième séance (mais peut être réduit à 3 semaines pour les zones sous dépendance hormonale),
  • 6 semaines environ entre la deuxième et la troisième séance,
  • 2 à 3 mois entre les autres séances, en fonction de la repousse des poils,
  • puis séances d’entretien si nécessaire.

Indications et résultats de l’épilation laser

Toutes les zones peuvent être épilées au laser. Les meilleurs résultats sont obtenus sur les poils foncés. Les poils blancs ou blonds ne « répondent » pas ou mal car ils captent peu la lumière du laser. Ainsi, captant moins la chaleur, ils ne sont pas détruits.

Des précautions supplémentaires doivent être prises avec les peaux mates ou métissées. De même, le bronzage contre indique momentanément le traitement. Ceci concerne surtout les lasers à effet thermique.

 

Cycle du poil et séances

Tous les poils ne poussent pas en même temps et vous ne voyez en réalité qu’une partie de vos poils. L’autre partie est en phase de repos qui peut durer jusqu’à plusieurs mois.

On distingue trois phases dans le cycle pilaire :

Phase anagène : c’est dans cette phase de croissance du poil (2 à 6 ans pour chaque poil) que l’épilation laser est la plus efficace car c’est alors que la racine est chargée de mélanine, ce qui permet au laser de bien délivrer la chaleur sur le bulbe pilaire.

Phase catagène : c’est le début de la dégénérescence du poil (2 à 3 semaines). Déjà, une séance d’épilation laser est inutile.

epilation au laser alexandrite

Phase télogène : dans cette partie du cycle, l’épilation laser est complètement inutile. Le poil est mort et reste en place un certain temps ou tombe. Cette phase de repos peut durer plusieurs mois voire plus d’1 an. Il se prépare un nouveau poil qui prendra la place du premier.

La séance de laser n’est donc efficace que sur les poils apparents qui sont en phase de croissance. Pour épuiser le capital pileux d’une zone, il faut traiter à plusieurs reprises sur une période de un an environ (voire plus), jusqu’à avoir pu traiter tous les poils de la zone à épiler.

Questions fréquentes sur l’épilation laser

L’épilation laser est-elle réellement définitive ?

À contrario des autres méthodes d’épilation définitive, cette technique permet de traiter la pilosité sur une durée plus longue et d’une manière rapide car on peut traiter de plus grandes surfaces dans la même séance.  L’emploi du terme d’épilation définitive est en réalité un abus de langage. Nous parlons plutôt d’épilation longue durée puisqu’en réalité cette technique de médecine esthétique permet de réduire le nombre de poils ainsi que le diamètre de ces derniers.

Peut-on pratiquer l’épilation laser sur tout type de peau ?

Oui, à condition de choisir les bons appareils. Néanmoins il faut être extrêmement prudent avec les peaux bronzées car elles présentent un risque supérieur de brûlure ou de dépigmentation. Nous vous conseillons donc de ne pas vous exposez au soleil et de ne pas utiliser d’autobronzant pendant la durée du traitement.

En fonction du phototype de votre peau ainsi que de la couleur de vos poils, nous utiliserons différents types de laser avec des longueurs d’onde spécifiques. Voici quelques exemples :

– peau de phototype clair de 1 à 4 et que votre peau n’est pas bronzée, nous utiliserons généralement un Laser Alexandrite qui possède une longueur d’onde de 755 nm.

– peau de phototype foncé (4 à 6) ou peau bronzée, le laser Nd-YAG à longueur d’onde 1064 sera privilégié.

Avis de l’AFME

L’épilation laser est la technique la plus efficace et la plus pratique aujourd’hui pour l’épilation durable ou définitive, tout comme la lumière pulsée. Il faut que l’appareil soit de qualité, adapté à votre type de poil et de peau et surtout, qu’il soit bien réglé, avec la bonne puissance et les bonnes durées des impacts laser.